• Quand tout devient noir (05/08/2013)

    Quand tout devient noir (05/08/2013)

     

    Quand tout devient noir (05/08/2013)

     

    Un grand couloir

    Indicible espoir

    Illusion notoire

    Perdue dans le noir

     

    Vais-je traverser

    Ou vais-je plonger

    Peut-on vivre libre

    Rester en équilibre

     

    Quand tout s'effondre

    Rester dans l'ombre

    Ne plus sortir 

    Ne plus courir

     

    Arrêter de vivre

    Pour être libre

     

    Plus de Coeur

    Plus de douleurs

    Finis les pleurs

    Et le labeur

     

    Un seul axiome

    Être fantôme

    Regarder vivre

    Sans être libre

     

    Le corps en trop

    Trop de kilos

    Celui de l'âme 

    23 grammes.

     

    Juste torture

    La vie est dure

    Des coups du sort

    Quelques trésors

     

    Suis-je une pute

    Pour mâle en rut

    Je cherche encore

    La voie pour éclore

     

    Anne le 05/08/2013

     

     

    « Les coups au coeur d'AnneDe l'ombre de la lumière »
  • Commentaires

    1
    Mardi 3 Juin 2014 à 18:37
    Vous voici donc décidée à écrire. C'est bien ainsi vos démons vont s'enfuir, mais je crois savoir qu'un chasseur de démons est déjà là pour vous aider à les détruire !
    La nuit s'achève, l'aube est là et le soleil se lève n'est ce pas beau de vivre en pleine lumière ?
    Vous pensez ne pas avoir droit au bonheur ! Il y a quelques temps une autre personne me disait la même chose et pourtant maintenant elle se dit la plus heureuse des femmes. Vous voyez bien il faut faire confiance en l'avenir.
    Tout le monde a droit au bonheur et vous tout autant qu'une autre. Je sais que vous allez être heureuse alors profitez bien de tout cet Amour autour de vous.
    Vivez, aimez, laissez vous aimer.
    Je vous embrasse
    Chris
    2
    Mercredi 4 Juin 2014 à 00:06
    Merci beaucoup, je suis très touchée de votre commentaire. Il fait bon vivre libre au soleil.
    Bises
    Anne
    Suivre le flux RSS des commentaires de cet article


    Vous devez être connecté pour commenter