• Première visite médicale - 7 (FIN partie 1)

    Sommaire

    Jouissances

     

     (La doctoresse)

     

    Ma main continue sa caresse le long de son sexe. Lorsque sa langue vient effleurer le bout de mon sein, une décharge électrique me traverse le corps, je ne vois plus qu’une chose, son sexe gonflé sous ma main.

    Première visite médicale - 7    Corrigé

    Je le caresse de plus en plus. Je penche ma tête en avant, je le touche avec mes lèvres. Prise d’un désir irrépressible, je ne peux m’empêcher de le prendre dans ma bouche en entier. Je veux l’entendre frémir en ma bouche. Je le veux en mon pouvoir, je veux qu’il jouisse sous mes doigts. Je ne sais pas si c’est la chaleur ou son magnétisme, mais je me conduis de manière de plus en plus bizarre. Je masturbe goulûment son gland dans ma bouche. Je ne veux qu’une chose le sentir encore plus en ma gorge.

    Sa main vient se poser sur mes cheveux. Je redouble mes caresses. Mon doigt à l’intérieur de son corps, son sexe dans ma bouche, je ronronne de plaisir en même temps que je lui fais subir les caprices de mes envies.

     

    (M. QUENTIN)

    Je suis de plus en plus fou. Je me sens empli de plaisirs… Son doigt qui me pénètre me fait tressaillir, je coule. Puis enfin, sa bouche qui prend possession de mon sexe. J’ai l’impression d’être son jouet… Je n’ai jamais ressenti de sources de plaisirs aussi intenses et variées.

    À chacune de ses caresses,

    Première visite médicale - 7    Corrigé

    ...à chacun de ses coups de langue, je sens mon sexe devenir de plus en plus brûlant, de plus en plus dur… Je lui appartiens, je suis son jouet… Je ne retiens plus mes gémissements:

    • Ouiiiiiiiiiiiiii, ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii, c’est bon… hummmm merci de me faire vivre cette sensation nouvelle…

    Je caresse ses cheveux comme si je caressais un trésor…

    Je sens le plaisir monter en moi, c’est divin d’être ainsi pris entre son doigt et sa bouche…

    • Ouiiiiiiiiiiiiiii Madame, c’est bon… Ohhhhhhhhhh

    Je me laisse aller, je veux m’abandonner à ce plaisir… Je sens la jouissance qui se rapproche…

    Première visite médicale - 7    Corrigé

    (La doctoresse)

     

    Hum ! Ces réactions me font déraisonner. J’ai envie de le goûter, de connaître la saveur de son liquide puis de le faire jouir pour me rassasier de son nectar onctueux.

    Ses gémissements et ses mots, ne font qu’accroître mon envie. Plus je sens son sexe gonflé dans ma bouche et plus je masse sa prostate. Je le sens trembler et vibrer. Je sens sa sève qui monte lentement. Je pousse aussi un gémissement :

    • Ouiii c’est bon Olivier jouissez…

    Première visite médicale - 7    Corrigé

    J’attends, je suis folle voilà que je l’appelle par son prénom. Je le veux tellement. Je veux qu’il vienne pour me donner son plaisir pour m’abreuver à sa source.

     

    (M. QUENTIN)

    Je ne peux plus me retenir. Les mouvements de mon sexe dans sa bouche, combinés à son massage font que je vais exploser. Mon bassin devient incontrôlable. Je me donne. Sous l’effet de son doigt qui me masse de plus en plus fort, sentir les volutes de sa langue sur mon frein, sur mon gland turgescent, je me tortille de plaisir…

    Cette magicienne du plaisir me fait monter de plus en plus fort… Son gémissement m’excite au plus haut point… L’entendre lâcher prise m’appelant par mon prénom, je veux être à elle, jouir pour elle…

    Brutalement l’excitation devient ingérable… Mon sperme monte… Mon point de non-retour :

    • Ouiiiiiiiiiiii, Ouiiiiiiiiiii, Hummmmmm

    J’explose en sa bouche gourmande. Je sens sa langue lover sous mon puits, chaque long jet m’arrache des râles, c’est divin… Que c’est bon de se perdre en elle… De la sentir ne pas en perdre une seule goutte…

    Première visite médicale - 7    Corrigé

     

    (La doctoresse)

     

    Hum trop occupé sans doute il n’a pas vu que depuis un long moment je me caresse ayant glissé mon doigt dans mon minou. Je n’en peux plus de le sentir perdre pied qu’à mon tour mon orgasme envahit mon être. Je jouis presque en même temps que lui tout en ne perdant pas une goutte de sa sublime liqueur chaude et parfumée.

    Tout se télescope dans ma tête au fur et à mesure que mon excitation retombe. Je me redresse gênée. Je passe ma langue sur mes lèvres, je n’ose le regarder. Je retourne à mon bureau en lui disant :

    • Bon, je crois que je peux vous délivrer votre certificat d’aptitude !

     

    (M. QUENTIN)

    Je reste là sous l’effet du plaisir, abasourdi. Je ressens encore le plaisir de son doigt me pénétrant. Jamais je n’avais connu une telle sensation et une telle jouissance.

    Je retourne presque penaud derrière le paravent afin de remettre mes habits.

    Première visite médicale - 7

    Puis, le regard gêné, je m’approche de son bureau afin de récupérer mon papier d’aptitude. Elle est penchée comme pour ne pas affronter mon regard. Elle n’a pas eu le temps de replacer sa blouse qui me laisse entrevoir deux jolis mamelons. Quelle belle femme pulpeuse !

     

    (La doctoresse)

    J’ose le regarder enfin droit dans les yeux, essayant de dissimuler le plaisir qu’il m’a donné juste en se laissant aller.

    Je lui tends son papier et lui dis en souriant :

    • Je vous ai mis apte pour un mois car j’aimerais vous revoir pour un contrôle plus régulier…

     

    (M. QUENTIN)

     

    Je quitte le Centre avec le cœur léger… Je suis un peu surpris, elle pouvait me dire tout simplement qu’elle a envie qu’on se revoit ! Mais non, très curieusement elle est restée dans son cadre professionnel… Finalement, même si un mois c’est long, cette situation et son comportement ont beaucoup de charme.

     FIN (de la première partie)

     

    À suivre : La deuxième visite médicale

     

    « Première visite médicale - 6Le train des soupirs - 1 »
    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 3 Mai 2015 à 05:01
    Flore et moi faisons une petite tournée de nos blogs amis.

    Tu as une plume qui a le don de nous emporter au cœur de tes récits. Tes choix de photos sont superbes et ajoutent un plus.
    Tu as un superbe blog mettant en valeur tes textes. C'est très agréable de venir se reposer ici.

    Bises Méli

    2
    Lundi 4 Mai 2015 à 05:59
    Méli,

    Superbe histoire qui donne une approche autre à la relation avec une subtile description d'une stimulation méconnue.

    Tu as des idées géniales et tu écris aussi coulant que cette invitation à stimuler leur prostate hihihi....


    Bisous
    Suivre le flux RSS des commentaires de cet article


    Vous devez être connecté pour commenter