• Le jeu de la tentation - 4

    Un pari pour les sens

    Sommaire

    Sens en prison

     

    (Édouard)

    Que mon excitation monte ! Mes doigts sur cette dentelle appellent au plaisir… La voir ainsi à ma merci… Les mains dans son dos… Elle vient de se laisser choir… Le pari que je vais gagner mais ce pari : elle savait que ce n’était qu’un prétexte coquin.

    Mes doigts s’attardent en délicates caresses sur cette dentelle noire. Ils effleurent, griffent tout de douceur, explorent et devinent le relief de deux lèvres rebondies, prêtes à s’ouvrir dès que je les libérerai. Je perçois une humidité naissante, une larme d’Amour ne prend-elle pas déjà sa source…

    Ma bouche quitte son cou. Je la sens ne plus trop se maintenir debout. Je l’accompagne vers ce qu’elle ne sait pas encore :

     

    Le jeu de la tentation - 4

    • Vous me faites toujours confiance ?

    • Oui je suis à votre merci. Je ne pense pas que vous me voulez du mal. Je veux aller plus avant avec vous !

    • En effet je ne veux que votre plaisir et bien sûr le mien. Laissez-vous guider, ouvrez-vous, délectez-vous de nos moments…

    Je la laisse choir en la tenant par les épaules sur le côté du lit :

    • Allongez-vous, ne craignez rien, donnez-moi votre poignet gauche…

    Relevant son bras au-dessus de sa tête, sortant une cordelette de velours noir, je me mets à l’attacher au premier barreau de la tête de lit :

    • Non pas cela !

     

    Le jeu de la tentation - 4

    • Ne craignez rien je vous donne ma parole que vous ne regretterez pas cette première…

    Je la veux sur le côté du lit proche, de moi et, lui demandant son autre poignet, je l’attache au quatrième barreau. Instinctivement elle croise ses jambes comme pour se protéger.

    Ma joue effleure la sienne et dans un murmure :

    • Desserrez vos cuisses, laissez vos sens vous guider… Offrez-vous…

     

    Le jeu de la tentation - 4

    Mes lèvres glissent sur son corps encore un peu tendu, se demandant ce qui va bien pouvoir suivre dans une telle position. Son corps troublé est pris entre les feux de ses envies et la peur de son entrave. Je la rassure de douces caresses accompagnant la descente de ma bouche vers la dentelle de son tanga. Je m’arrête sur chaque téton en érection sous leur belle parure. Je les titille, mordille, aspire, étire… De doux baisers, de douces caresses… Elle tressaille, ondule de ses jambes libres, quelques spasmes… Je ressens son excitation, sa fébrilité… Je suis énorme. Je sais me retenir pour transcender mes envies.

    Je quitte ses seins pour continuer le voyage de mes lèvres sur sa peau devenue tiède et frissonnante. Mes pulpes de doigt affolent ses sens. Je parviens à son sexe. Une légère pression de mes doigts dans le sillon de ses lèvres rebondies…Juste comme un petit début de masturbation… Je suis au paroxysme de mon plaisir de la voir ainsi soumise à mes désirs.

     

    Le jeu de la tentation - 4

    (Mélissa)

    Ma respiration de plus en plus entrecoupée, les yeux fermés sous le bandeau, amplifie encore la portée de chacun de ses gestes.

    Puis là la surprise totale, même une peur qui m’envahit un instant. Je crie :

    • Non pas cela !

    Je me retrouve sans trop savoir pourquoi ni comment mais je viens de me laisser entraver. Il me rassure :

    • Ne craignez rien je vous donne ma parole que vous ne regretterez pas cette première…

    Je suis folle. Pourquoi cela ? Il m’affole prise dans son jeu…

     

    Le jeu de la tentation - 4

    Puis ses caresses, sa bouche, ses pulpes de doigts… Je fonds, je tressaille, j’ondule, je veux me donner, je ne tiens plus et pourtant je ne veux céder, perdre tout de suite ce pari fou…

    La chaleur de son souffle sur la naissance de mes seins, m’en fait hérisser la pointe. Ma respiration est haletante, mes inspirations courtes et répétés sont suivies de longues expirations, presque des extases… L’attente devient insupportable, j’ai envie de sentir des mains me pétrir, me malaxer, entrer dans un formidable tourbillon dont je ne ressortirai qu’apaisée. Ses caresses, les effleurements de sa chemise sur ma peau, l’imaginer nu, peau contre la mienne… Sa bouche écrit une partition de la musique de mes sens.

    Puis mon intimité que je ne maîtrise plus… Je m’ouvre, coule sous son ardeur à me vénérer ainsi…

    Ma langue vient lécher ma lèvre supérieure. Je suis impuissante, dans l’attente de son désir, je me mordille en lâchant un long gémissement :

     

    Le jeu de la tentation - 4

    • Je suis à toi, j’attends… Tu me gagnes…

     

    (Édouard)

    Pendant que je fais monter en elle ses désirs cruels contenus dans son attente, mes doigts explorent à travers l’étoffe son sexe… Je me prends à lui offrir son plaisir, qu’elle ne me résiste plus, gagner mon pari… Je la masturbe tendrement et insidieusement.

    Je laisse mes doigts l’affoler et regagne de ma bouche ses seins qui pointent sous mes lèvres… Son premier gémissement est un ravissement, un encouragement… Commencer à la voir se liquéfier ainsi tous ses sens en émoi… Mon excitation monte de plus en plus… Ma bouche s’entrouvre sur ton sein comme pour l’avaler, ma langue goûte leur petit bout dur qui sous-tend la dentelle… Mon bassin s’approche de sa hanche au bord du lit. Elle doit ressentir mon sexe durci de désir… J’adore ce léger frottement sur sa hanche qui se trémousse…

    Ma langue lèche le bout de ton sein… De ma main libre je comprime l’autre téton, jouant à le faire se gorger et grossir de désir.

     

    (Mélissa)

    Pur délice de le sentir se rapprocher. Je sens que je ne vais pas tenir plus trop longtemps. L’envie grandit de plus en plus, je sens que je vais perdre et me perdre…

    Le jeu de sa langue au travers de la dentelle fait encore grossir mes bouts de seins. Quand je sens son bassin contre ma hanche, le renflement de son sexe au travers de ton pantalon, ce frottement me rend folle, sa lente masturbation aussi.

    Je ne peux plus. Je ne tiens plus, je voulais le laisser maître du jeu mais j’ai trop envie. Je ne veux rester sa soumise. Je me débats, me tortille et… Soudain… L’avait-il fait exprès, était-ce voulu, ma main droite se libère… Instinctivement elle vient se poser sur sa nuque pour la caresser délicatement, pendant que sa bouche continue à agacer mes sens à travers la dentelle de mon soutien-gorge.

     

    Le jeu de la tentation - 4

    En moins de temps qu’il faut pour le dire, je libère mon autre bras et sans perdre un instant je le pose sur ses épaules entourant son cou comme pour lui montrer que je ne veux le perdre tout en m’y accrochant. Je caresse sa nuque puis descends doucement sur son torse… Je l’effleure heureuse de ma liberté retrouvée ! Je suis submergée de longs frissons. La douceur de sa peau sous mes doigts… Je tremble.

     

    À suivre : Partie V de X

     

     

    « Le jeu de la tentation - 3Le jeu de la tentation - 5 »
    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires de cet article


    Vous devez être connecté pour commenter