• Il ne suffit simplement...

    S'il suffisait simplement que tu appelles

    Tu ne le peux plus maintenant, t'es au ciel


    22 ans de bonheur auprès de toi

    Tu me portais souvent dans tes bras.


    Très peu de paroles entre nous

    Juste un éloignement peu ou prou


    Tu es longuement parti en fumée

    J'ai pleuré tu as tenté de résister


    On ne lutte pas contre la mort

    Ce sort est toujours le plus fort


    Tu n'a jamais pu tenir dans tes bras

    Ta petite fille mon ange Amina


    Aucun répit Aucun sursis ne nous a été donné

    Ces deux semaines nous ont cruellement manquées


    Je n'ai pu que t'accompagner

    Te dire au revoir, t'embrasser

    Tu n'as pu que la sentir bouger

    Remuer et te donner des coups de pieds


    Ce fut ensuite le trou noir.

    Puis un cri, des joues roses, un espoir.

     

    C'est étrange mais quand elle parle je te vois

    Et bien sûr quand elle sourit tu es là.

    Dans neuf mois, je vais surement connaitre

    Ce bonheur que je n'ai su t'offrir peut-être.

     


    Je t'aime papa


    Anne

    On trouve toujours le soleil dans le coeur des enfants 

    « Quand demain n'a plus d'après, reste-t'il des lendemains ?Il y a toujours des choses.... »
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires de cet article


    Vous devez être connecté pour commenter