• Démons et merveilles

    Démons et merveilles


    C'était le temps d'avant
    Où l'on était enfants
    Ou gentils simplement
    On se bisait tout le temps

    Maintenant on nous promène
    D'actus, de news, et même
    De grandes prises sur le vif
    On s'accroche aux récifs

    Tumulte de nos mouvements
    Ne perdons pas notre temps
    Gardons précieux ces moments
    Se biser chaque instant

    Des jours pour se faire
    Lever tous les mystères
    Te voilà bien vivant
    Devant moi nu maintenant

    Partir ou bien s'enfuir
    Qu'ai-je fait pour souffrir
    Je n'ai pas pu résister
    À ce besoin de pleurer

    Retrouver un instant
    Ce joli temps d'avant
    Juste passer à se biser
    Et tendrement s'aimer

    Mes peurs soudaines remontent
    Les joues rouges pleines de honte
    Ton visage se transforme
    Ce n'est plus toi mais l'homme

    Je ne vois que ce sexe
    Celui qui m'emprisonne
    Ce noir qui nous entoure
    Ma frayeur me joue des tours

    Est-ce lui ou est-ce toi
    Toi qui n'es que mon roi
    Mais au grand désespoir
    Je reste sur le trottoir

    Toi mon chevalier, mon roi
    Luttant contre mes ombres
    Celles qui m'éloignent de toi
    Et me poussent vers la tombe

    Je sais que tu es là
    Je vois ma main tendue
    Attrape vite mes doigts
    Sinon je suis perdue

    Soudain tout s'illumine
    Enfin vient le soleil
    C'est la lumière divine
    Qui passe dans le ciel

    Avec tes simples mots
    Ta patience infinie
    Tu me guéris des maux
    La vie redevient jolie

    Tu m'as offert un nid
    J'aime m'y réfugier
    Sans cesse poursuivie
    Par cet être aviné

    Reste avec moi toujours
    Car tu es mon AMOUR
    Malgré les coups du sort
    On sera les plus forts

    Ces mots couchés sur le papier
    Sont autant de baisers
    Que je n'ai pu te faire
    Ce triste soir de première

    Je sais tu me pardonneras
    Tu es indulgent toujours
    N'est-ce pas ces marques là
    Que l'on appelle Amour

    Je t'aime

    Anne So

    (09 mars 2015)

    Démons et merveilles

    « Que penser de cette journée de la femme (8 mars 2015)L'entreprise de 300 employé(e)s - 15 »
  • Commentaires

    1
    Lundi 16 Mars 2015 à 19:57
    Il est très joli ce poème, et bel hommage ...
    2
    Lundi 16 Mars 2015 à 21:29
    @scrib, merci beaucoup, ce n'est pas facile d'exprimer ses peurs.
    Bises
    Suivre le flux RSS des commentaires de cet article


    Vous devez être connecté pour commenter