• Aventures ou mésaventures de l'autostop - III

    Sommaire

     

     SECRÈTE ENVIE

     

    Sur un site internet, j'ai commencé à raconter ce qui m'était arrivé quand j'étais jeune et que je faisais de l'auto-stop pour aller au lycée pro.

    Un membre du forum m'a demandé comment se passeraient les choses maintenant avec mon expérience. Cela m'a donné matière à réflexion. Voici le fruit de mon dernier fantasme…

    En fait sur le chemin du retour du travail, juste avant de reprendre la nationale, il y avait un homme d'une trentaine d'années en débardeur et jean avec un sac à dos qui faisait du stop.

    Aventures ou mésaventures de l'autostop III

    Il avait un petit carton, avec le nom de ma ville dessus… Je ne sais pas ce qui m'a pris mais il dégageait quelque chose… Un je-ne-sais-quoi qui m'a fait m'arrêter.

    Nous avons roulé un peu et je lui ai demandé son prénom. Il s'appelait Jean-Marc. Nous avons commencé à discuter… Lui me jetait des regards un peu discret. Je m'apercevais qu'il regardait l'échancrure de mon corsage.

     

    Aventures ou mésaventures de l'autostop III

    Après plusieurs kilomètres, l'air était de plus en plus chaud… Enfin c'était surtout moi qui avais de plus en plus chaud. Ses regards appuyés commençaient à faire naître en moi des envies particulières. Mes seins commençaient à pointer à travers le fin tissu… Je jetais un œil vers son entrejambe… Plus on se regardait et plus cela la température grimpait.

    Il était un peu plus jeune que moi, et je me suis surprise à penser qu'il ne ferait pas le premier pas.

    Un peu plus loin sur le trajet, j'ai mis ma main sur le levier de frein pour la glisser ensuite sur sa cuisse… Je l'ai senti se durcir et son corps frémir… Il a fermé les yeux… J'ai continué à lui caresser la cuisse doucement, la bosse dans son jean grossissait de plus en plus…

    Doucement il gémissait, Hummmm ! Un son rauque très excitant qui me donnait envie d'explorer un peu plus loin cette opportunité… Au loin j'aperçus un parking suffisamment large sur le bord de la route pour que nous ne soyons pas trop dérangés par les voitures qui passaient.

    Une fois arrêté, j'ai dégrafé ma ceinture et la sienne… J'ai continué à le caresser pour passer ma main au milieu de ses cuisses pour remonter lentement vers son entrejambe… Il ondulait légèrement du bassin. J'ai appuyé sur le bouton pour mettre son siège en position couchette… Il a gardé les yeux fermés… Tout doucement, en le caressant, j'ai défait un à un les boutons de son jean pour apercevoir sa toison brune fournie…

    Aventures ou mésaventures de l'autostop III

    J'ai soulevé son débardeur pour lui caresser le bas du ventre dont la toison était aussi très douce… J'ai eu envie d'y poser ma joue tout en continuant à le caresser… Il a posé une main sur mes cheveux et m'a caressé la tête pour me signifier son accord… Son bout était gros et gonflé, j'avais une grande envie de le sentir sur mes lèvres…

    J'ai commencé par lui donner de petits coups de langue… J’ai pris son sexe entre mes lèvres. Ma langue s’est enroulée dans une douce caresse puis j'ai continué sur le dessous de son gland pour descendre plus bas vers son périnée pour le frotter lentement. Je sentais son sexe grossir contre l'intérieur de mes joues… Je faisais de lents va-et-vient avec ma bouche puis je sentis son corps se contracter. J’ai alors attendu qu'il vienne pour goûter sa saveur…

    Aventures ou mésaventures de l'autostop III

    Ensuite, je me suis rassise sur le siège, des étoiles plein la tête, abasourdie parce que je venais d'oser faire voire un peu honteuse aussi. J'ai fermé les yeux un instant, pour me remettre de tant d'émotions…

    C'est alors que j’ai senti sa main effleurer mon bras ainsi que son souffle court sur mon visage.

    Doucement, il faisait descendre le dossier de mon siège. Ses lèvres se posèrent sur les miennes en un langoureux baiser. Tout en m'embrassant, il m'effleurait le visage avec douceur. Sa bouche descendait le long de mon cou pour venir en embrasser la base dans une caresse douce et sensuelle. Je frémissais de tout mon être. Je gémissais de plaisir et mon corps se tendit pour l'inviter à aller plus encore.

    Un à un, il défaisait les boutons de mon corsage. À chaque bouton, il léchait ma peau qu'il découvrait au fur et à mesure. Son exploration achevée, il écarta les deux pans et s'arrêta un instant pour admirer ma poitrine moulée dans un soutien-gorge de dentelle noire.

    Aventures ou mésaventures de l'autostop III

    Soudain, il en voulut plus, je le sentais impatient. D'une main fébrile, il délaça ce dernier rempart par-devant, libérant ainsi mes seins de toute entrave. Sa tête s'approcha encore. Il me couvrit d'une pluie de baisers. Je sentais sa peau, sa bouche, sa langue frotter mes seins. C'était un tel déluge de sensations que j'en restais paralysée de désir. Mon excitation allait grandissante.

    Avec sa langue, il joua sur mes tétons une délicieuse symphonie qui les faisait se gonfler encore plus. Lentement sa main descendit le long de mon corps, me frôla délicatement le ventre. Il dégrafa mon pantalon qu'il fit glisser le long de mes cuisses. Sa main se fraya un chemin à l'intérieur pour venir se glisser sous l'élastique de mon string en dentelle dont le fond était tout humide de tant de bonheur.

    Son index se posa sur mon intimité, puis commença un lent et… au combien… délicieux massage. Si bon que mon bourgeon sortit de son écrin.

    Sa main se fit plus coquine, son pouce remplaça son doigt et le reste se glissa au chaud sans aucun effort.

    Sa langue vint rejoindre son pouce pour mon plus grand bonheur…

     

    Aventures ou mésaventures de l'autostop III

    Au rythme de ses mains, mon bassin ondulait en de lents va-et-vient. Et c'est dans un plaisir intense que je ne pus retenir mon long cri de jouissance.

    Après d'intenses tremblements, j'ouvrais enfin les yeux et je plongeais mon regard dans le sien…

    Allions-nous aller plus loin ?

    (11/10/2011)

    F I N

    Retour au sommaire principal 

     

     

     

    « Aventures ou mésaventures de l’autostop - IIPetit fantasme de Noël »
  • Commentaires

    1
    Jeudi 3 Octobre 2013 à 08:46
    Jeune j'ai fait parfois de l'auto-stop mais je n'ai eu que des conducteurs pas de conductrices!!! Et heureusement aucun ne m'a défait la braguette!!!!!!
    Bisous
    Chris
    2
    Jeudi 3 Octobre 2013 à 14:46
    humm faire de l'auto stop et te rencontrer
    3
    Jeudi 3 Octobre 2013 à 20:47
    très sensuel
    4
    Jeudi 3 Octobre 2013 à 20:53
    Merci pour vos commentaires, cela fait vraiment plaisir
    5
    Jeudi 3 Octobre 2013 à 20:55
    ;)
    6
    Mardi 15 Octobre 2013 à 05:34
    Que je suis heureux pour toi. Je sais depuis longtemps que tu avais cette envie de publier. Ton rêve se réalise : avoir un endroit à toi où tu te sens bien. J’ai eu la chance de contribuer à créer TON espace. Je t’avais bien dit qu’il te fallait quitter cet autre site où tout est futile, superficiel et fouillis pour venir ici où, petit à petit, tu feras ton nid. Il ne te reste qu’à publier maintenant tous tes textes. Nous pourrons ainsi les lire et les retrouver parfaitement visibles et classés dans un environnement agréable.
    J’adore ton style d’écriture fluide où se mêlent l’innocence de certaines de tes découvertes, la douceur de tes caresses, la précision de tes mots choisis pour nous prendre de ta main, de tes bouches à langues afin de nous conduire vers nos jouissances attendues. Tes choix de photos illustrent très bien tes textes et c’est du plus bel effet, sans vulgarité, à ton image.
    7
    Vendredi 25 Octobre 2013 à 22:57
    Tout en finesse tu est :)
    Joli récit et bel agrément de photos
    Merci Melianne
    8
    Dimanche 4 Mai 2014 à 10:22
    Une lecture qui a suscité en mon fort intérieur de chauds émois.
    Que ne m'est il arrivé pareille aventure.
    Merci Melianne.
    Suivre le flux RSS des commentaires de cet article


    Vous devez être connecté pour commenter