• Aventures ou mésaventures de l'autostop - I

    Sommaire

     

     

     RISQUE OU PLAISIR

     

    Quand j'étais étudiante, le lycée était à une trentaine de kilomètres de chez moi.

     J'étais déjà avec mon mari à l'époque et nous n'avions pas beaucoup d'argent. Je rentrais tous les jours chez nous. Il y avait bien une ligne SNCF mais les forfaits n'existaient encore pas et il fallait acheter les billets allez retour plein tarif. De plus la gare était assez loin de notre immeuble. 

    Un jour le train est tombé en panne. Il est revenu en gare de nuit. J'ai dû rentrer chez moi en traversant des quartiers assez mal fréquentés. Je suis tombée sur un groupe de trois jeunes. Ils ont commencé par me suivre puis ils se rapprochaient de plus en plus. Ils n’arrêtaient pas de m'interpeller en me lançant des sifflements ou en me faisant des commentaires sur mes fesses…L'un d'entre eux s'est mis à me les caresser… À l'époque, je n'ai pas su saisir l'occasion. Et je me suis enfuie en courant… Je suis rentrée chez moi hors d'haleine.

    À la suite de cet incident, j'ai décidé de faire du stop pour aller au lycée. J'habitais proche de la nationale… Le lendemain, je me mettais au bord de la route et je tendais timidement mon pouce…

     

    Aventures ou mésaventures de l'auto-stop (partie I)

     

    Une voiture s'arrêta, une grosse voiture noire avec une boîte automatique… Le gars au volant « costard cravate » pas vraiment mon style… mais bon il me dit :

     -          Dépêche-toi si tu veux venir !

    Je pressais le pas et je sautais dans sa voiture, je me suis tellement dépêchée que ma jupe du côté gauche s'est coincée sous mes fesses. Je ne m'en suis pas rendu compte tout de suite.

       C'est quand j'ai vu son regard appuyé que je m'en suis aperçu. J'ai rougi comme une tomate et j'ai essayé d'améliorer les choses mais comme j'avais mon sac de cours sur les cuisses, cela ne faisait qu'empirer. D'un ton sec, il me dit :  

     -          Arrêtez de gigoter comme cela et mettez votre ceinture ! Vous allez me mettre en retard. Posez votre sac à vos pieds  cela me gêne pour voir dans le rétroviseur !

     

     Une fois le sac au sol, je me rendis compte que ma jupe était toujours toute coincée et entourée autour de moi.

    Aventures ou mésaventures de l'auto-stop (partie I)

    Il démarra et je vis dans son regard ce qu'il pensait… il se disait qu'il avait une ouverture… La voiture avançait et il commença à mettre sa main sur mon genou. Je n'osais pas bouger de peur qu'il arrête la voiture et je le laissais donc faire. Je sentais sa main qui remontait petit à petit à l'intérieur de mes cuisses tout doucement.

    Là j'hésitais entre l'abandon ou le rejet… finalement sa caresse était tellement douce que je choisis l'abandon et je posais ma tête sur le repose-tête. Je fermais les yeux pour en profiter. Je me disais qu'une petite caresse sur la cuisse, ce n'était pas tromper mon homme. Je me laissais aller, ma langue passait sur mes lèvres desserrées. Sa main remonta encore plus le long de ma cuisse pour approcher mon entrejambe… Il dut certainement sentir la chaleur que dégageait mon sexe à travers le fin tissu de ma culotte. Je sentais sa main insidieuse qui se glissait sur le côté.

    Il posa son doigt sur mes lèvres intimes qui étaient gonflées par l'excitation. Je sentais mon jus couler sur son doigt. Une pointe de honte me submergea. Je n'arrivais plus à garder mes pensées en ordre et mon esprit s'enflamma. Mon bassin fit de petits mouvements, si bien que son doigt entra dans mon sexe.

    Soudain, il se gara sur un parking et dégrafa sa ceinture. Il continuait avec son doigt jusqu'à me mouiller suffisamment.

    Moi les yeux fermés je profitais de la caresse. Il continua à glisser trois autres de ces doigts à l'intérieur, son auriculaire me caressait l'anus… La caresse se voulait plus rapide… et mon bassin se cambrait de plus en plus… Tout s'accélérait… Je jouis en un feu d'étincelles de sensations… puis je retournais ma tête vers lui et je m'aperçus que lui aussi avait joui en se masturbant. J'entraperçus quelques gouttes de sperme sur le volant.

     

    Aventures ou mésaventures de l'auto-stop (partie I)

     (29/09/2011)

     

    À suivre: Partie II

     

     
     

     

    « Quand tout devient noirHuman planet »
    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 25 Septembre 2013 à 08:18
    Joli début, vivement la suite...
    2
    Mercredi 25 Septembre 2013 à 08:45
    un bon début
    Suivre le flux RSS des commentaires de cet article


    Vous devez être connecté pour commenter