• Au Travail : Le stagiaire - 1

    Sommaire

     Le nouveau

     

    Embauchée depuis 20 ans dans une PME de 200 salariés, j'ai commencé à la base et maintenant je suis chargée de la gestion du parc informatique. Dans cette entreprise, la majeure partie du personnel est masculine. Il m'a donc fallu faire preuve de beaucoup de rigueur et de sérieux pour me faire ma place sans me faire trop chahuter.

    Le parc d'ordinateurs de plus en plus vieillissant nécessitait de plus en plus d'interventions. Les dépannages devenaient de plus en plus difficiles, car beaucoup de salariés avaient placé leurs PC à même le sol sous les bureaux et donc cela devenait de plus en plus acrobatique pour extirper les ordinateurs de leur cachette pour les dépanner.

    Au Travail : Le stagiaire - 1

    J'avais demandé depuis longtemps l'embauche d'une personne pour pouvoir m'aider dans ma tâche. Le patron avait toujours refusé, jusqu'à la dernière réunion où il m'a annoncé que nous allions devoir changer tout le parc des machines en une ou deux semaines et que pour le coup il prendrait quelqu'un pour m'aider. Auprès de Pôle emploi, il a trouvé un stagiaire, Michel Martin, qui débute dans le métier. Bon, pour installer du matériel, un jeune stagiaire qui aurait de l'énergie ne serait pas un mal, surtout vu l'ampleur de la tâche.

    Le lundi arrive. Comme je n'ai pas prévu spécialement de travaux de maintenance acrobatique, je me suis habillée un peu moins sport que d'habitude en jupe, chemisier, et ce qui va avec. Le stagiaire va enfin être là. Il faut que j'aie l'air un peu strict car je compte sur son aide au maximum et j'appréhende un peu, pourvu qu'il ne soit pas trop frondeur ou trop « ado » pour que je puisse réussir à travailler avec.

    On frappe à la porte de mon bureau et le responsable RH entrebâille la porte et me dit en souriant :

    -          Bonjour Mélissa, voici votre petit nouveau Michel Martin!

    Au Travail : Le stagiaire - 1

    Il se décale et là je suis un peu stupéfaite. Alors que je m'attends à voir un jeune timide proche de la vingtaine avec un air d'adolescent, je me trouve face à un homme mâture qui me sourit, un regard bleu pétillant derrière de petites lunettes, et surtout ayant un charisme incroyable, la soixantaine flamboyante. Je reste scotchée. Comme je me suis plus préparée à recevoir un jeune, je suis un peu déstabilisée et je cherche mes mots... Je lui bredouille un « bonjour jeune homme, euh bonjour, entrez je vous en prie » en lui montrant un siège. Je contourne mon bureau et je me dirige vers le meuble au fond. Je fais semblant un instant de fouiller dans mon sac à main le temps de reprendre contenance. Je sens son regard intrigué dans mon dos. J'ai l'impression qu'il me radiographie tellement je sens son regard intense derrière moi.

    Je reprends mon souffle et je me retourne. Je m'installe en face de lui. Je lui fais une présentation de l'architecture réseau, des différents serveurs, de leurs fonctions et du parc matériel. Puis je lui explique ce que l'on va attendre de lui. Depuis le début, il me regarde en souriant. Son sourire est envoûtant, ma bouche devient sèche, je suis intimidée. Je suis en train d'expliquer à un homme de quinze ans mon aîné qu'elles vont être ses fonctions comme s'il était un jeune débutant. Cela me gêne de plus en plus.

    Ensuite je lui indique que nous devons partager le même bureau. Il s'installera donc au bureau vide en face du mien. Je n'ai pas encore entendu le son de sa voix. En fait, je suis la seule à parler. Quand je lui demande s'il a des questions, il me répond simplement en me regardant d’un « non » avec un timbre grave.

    Au Travail : Le stagiaire - 1

    Ce premier jour, avec ce nouveau collègue, me laisse dubitative. Je me demande comment va se passer le deuxième jour.

    Le lendemain, il arrive en même temps que moi, me salue et me tient la porte lorsque je rentre. Cela change de beaucoup qui maintenant ne font plus attention aux autres et qui, en arrivant le matin, claquent la porte au nez de ceux qui suivent.

    Dans l'ascenseur, nous nous regardons au travers du miroir. Personne ne dit mot. La semaine se poursuit ainsi. Nos regards se croisent, je suis la seule à parler et lui me regarde toujours sans piper mot. Au niveau du travail, aucun problème il est d'une compétence hors norme malgré sa jeunesse dans le métier, un vrai pro. Je ne comprends toujours pas pourquoi il y a comme un malaise entre nous.

    Au Travail : Le stagiaire - 1

    La deuxième semaine, j'arrive à le dérider un peu, à grands renforts de plaisanteries et beaucoup de remerciements sur la qualité de son travail. Peu à peu, il est moins silencieux, nous arrivons à discuter, et nous prenons même notre pause-café ensemble. L'appréhension est passée et nous faisons connaissance.

    Tous les mardis, je suis obligée d'assister à une réunion des services très importante, et je lui indique donc qu'il devra passer la matinée seul dans le bureau. Il m'assure que cela ne lui pose pas de problème et qu'il va en profiter pour mettre à jour le plan réseau avec les adresses mac.

    La réunion commence, mon esprit reste un peu pensif. Je pense à Michel qui me fait depuis le début une impression étrange, comme s'il avait voulu me dire quelque chose mais qu'il n'osait pas. Un je-ne-sais-quoi qui me turlupine. Je me raisonne en me disant que ce n'est qu'une impression parce que je le trouve de plus en plus charmant et que petit à petit je sens que je l'apprécie... De trop peut être !

    Au Travail : Le stagiaire - 1

    La réunion se finit à 10 h 30. Tant mieux je vais pouvoir retourner travailler. Je redescends dans mon bureau. J'ouvre la porte doucement comme à mon habitude.

    Quand je suis arrêtée nette dans mon élan. Mon regard vient de se poser sur l'écran de Michel qui est installé dos à la porte, en arrêt sur image. Il ne m'a pas entendu entrer. Je ne bouge plus, même  je recule doucement, referme la porte. Je suis rouge tomate par ce que je viens de voir.

    Michel, les yeux fermés, en position détente sur son siège, sa main droite sur la souris, et l'autre main ne laissant aucun doute sur ce qu'il était en train de faire.

    Essoufflée par l'émotion, je m'adosse au mur et je ferme les yeux. L’'image qu'il avait sur son écran reste gravée sur mes rétines.

    Au Travail : Le stagiaire - 1

    C'est une page internet, entourage bleu foncé avec  un carré bleu ciel...Je reconnais le forum sur le sexe où je me suis inscrite il y a quelque temps avec  au milieu du carré une photo ...La mienne ...Pas n'importe laquelle celle où je suis habillée comme à son premier jour de travail...

     

    À suivre: Partie 2

     

    « Les petites ziks d'AnneAu Travail : Le stagiaire - 2 »
  • Commentaires

    1
    Mardi 20 Mai 2014 à 20:13
    Très heureux de retrouver tes textes. Les (forts bien choisies) illustrations en plus.
    2
    Mardi 20 Mai 2014 à 22:34
    Merci Les.
    Heureuse de voir que tu oeuvre aussi par ici.
    Bisous
    Suivre le flux RSS des commentaires de cet article


    Vous devez être connecté pour commenter